Numérisation 3D

Grace aux équipements et les savoir-faire dont dispose Kallisto depuis plus de 15 ans en numérisation 3D, Kallisto accompagne ses clients dans l’intégration de ces technologies au sein de leur services.

Nous mettons ainsi à disposition de ses clients, l’ensemble de la gamme des scanner 3D dont elle dispose, du scanner automatisé, pour des pièces de micromécanique (au centième de millimètre), jusqu’au scanner permettant la numérisation 3D d’avions complets, de bâtiments.

Nous pouvons égalementcombiner des scanners entre eux pour allier très grand volume à très haute précision. Les prestations de Kallisto sont réalisées sur l’ensemble du territoire Français (Pour l’étranger, nous demander). Nous nous déplaçons avec nos véhicule sur le lieu de numérisation 3D (qui peut être différent de la localisation du client).

Afin de permettre à ses clients la montée progressive de ces technologies avant l’intégration par l’acquisition en interne des équipement st des compétences, Kallisto propose d’accompagner sous forme de prestations de service.



Pour réduire les couts de déplacement, nous disposons  d’un atelier de scan dans ses locaux de Toulouse, permettant la réception de pièces à numériser en 3D. Un accès poids Lourd permet d’accueillir pour traiter la pièce pour réaliser la prise d’empreinte 3D.e fichier final fournis est un fichier polygone du type xyz, ou stl. Kallisto peut également fournir des fichiers texturés (fichier de points polygone, avec une photo plaquée dessus, permettant d’avoir un fichier volumique et coloré. Le livrable dans ce cas sera un fichier OBJ ou WRLM dans la majorité des cas. (Si vous souhaitez recevoir un type de fichiers différent, contactez nous pour vérifier la faisabilité.

À cette étape, le fichier peut être utile pour :

- Comparer à d’autres fichiers scannés ou CAO (fichier de référence)

- Dupliquer les pièces en fabrication (pour reproduction)

- Le support à la création d’une pièce

- Vérifier des encombrements,

Attention, les fichiers polygones peuvent être ouverts sur les CAO classiques, mais ne peuvent pas être utilisés (appelés « corps fantômes »), ils apparaissent, mais vous ne pouvez pas les modifier ou vous appuyer dessus.

Pour les utiliser vous devrez disposer de modules ou logiciels de rétroconception, ou de logiciels spécifiques permettant de travailler directement les polygones (sans passer par du surfacique)


 

Pour réduire les couts de déplacement, nous disposons  d’un atelier de scan dans ses locaux de Toulouse, permettant la réception de pièces à numériser en 3D. Un accès poids lourd permet d’accueillir pour traiter la pièce pour réaliser la prise d’empreinte 3D.e fichier final fournis est un fichier polygone du type xyz, ou stl. Kallisto peut également fournir des fichiers texturés (fichier de points polygone, avec une photo plaquée dessus, permettant d’avoir un fichier volumique et coloré. Le livrable dans ce cas sera un fichier OBJ ou WRLM dans la majorité des cas. (Si vous souhaitez recevoir un type de fichiers différent, contactez nous pour vérifier la faisabilité.


 

Nous pouvons vous accompagner également, en proposant à la suite de la numérisation 3D, des prestations de Retro-conception ou d’inspection :

Rétroconception :

Plusieurs types de rétroconception peuvent être proposées en fonction de l’objectif d’utilisation du fichier :

1.       Retro conception automatisée patch : Nous créons de manière automatiser des surfaces qui viennent s’ajuster au plus près du maillage stl (en définissant des tolérance et un nombre de patch). Le fichier crée est un fichier surfacique avec des surfaces hétérogènes (du type patch). C'est la solution la moins couteuse et la plus rapide pour disposer d’un fichier IGES ou STEP, intégrable et utilisable dans un logiciel de CAO classique.

2.       Rétroconception CAO avec export standard (stp, IGS) : A partir du nuage de points, nous reconcevons un fichier CAO en nous appuyant sur des outils du type Geomagic. Cette étape peut nécessiter la connaissance du métier client, car il y a une interprétation du nuage de point pour reconcevoir le fichier. Cette étape doit être réalisée en étroite collaboration avec le clients.

3.       Retro conception identique à la précédente, mais une livraison d’un fichier natif paramétrique sur le logiciel du client. Dans ce cas, il faudra s’assurer que nous disposons du logiciel CAO identique au votre pour vérifier la faisabilité. Dans ce cas le fichier de sortie peut être un fichier CAO paramétrique SolidWorks, Catia, Creo,…

Inspection/Rapport de contrôle :

A partir du fichier de point numérisé, ou des fichiers de points, nous pouvons réaliser un rapport de contrôle, permettant de vérifier des cotes angles, parallélismes, épaisseurs, Axialités,….

Nous pouvons réaliser aussi un rapport d’inspection comparant une série de pièces numérisées, pour définir les différences (cartographie 3D), définir une forme moyenne aux fichiers numérisées, vérifier l’écart entre les fichiers…

De même, et l’application la plus courante est la réalisation d’un rapport de contrôle entre la pièce numérisée et la pièce de référence CAO, pour comparer les différence, et vérifier la concordance.

La livraison sera alors un rapport de contrôle type pdf, intégrant l’ensemble des information et pouvant indique un GO/NO GO de la pièce numérisée.