Applications

Applications de la numérisation 3D (scanners 3D)

Kallisto s’engage à vous fournir des applications compatibles avec un très grand nombre de scanners 3d pour répondre aux différents besoins de nos clients.

Cette page a pour vocation d’informer sur les technologies de numérisation 3D, les applications de numérisation 3D afin de faire connaître ce procédé qui peut-être appliqué dans de nombreux domaines d’activité. Ce site n’est pas exhaustif, et n’a pas la prétention de l’être mais permettra de donner une vision globale de la numérisation 3D. Pour des renseignements plus précis, sur des applications particulières ou sur un projet, n’hésitez pas prendre conseil via la rubrique contact.

Découvrez à l’aide d’image et d’une galerie 3D les exemples d’applications...

Notre équipe est à votre disposition pour répondre à vos demandes, et vous souhaite une agréable découverte.

KALLISTO est spécialisé des équipements et solutions de numérisation 3D, solutions permettant de numériser du plus petit objet au plus grand. Depuis plus de 10 ans ,elle assure le conseil, la distribution et l’accompagnement à l’intégration d’équipements de numérisation 3D.Retour ligne automatique

Découvrez les marques que nous distribuons comme: Konica Minolta, Vialux, Rexscan, MicroScribe...

Par le biais de ces quelques pages, nous allons vous informer et vous illustrer en quoi ces technologies de numérisation 3D peuvent aller dans le sens de vos projets et surtout comment ils peuvent vous faire gagner du temps.

Vous avez un projet et des questions, venez nous découvrir...

La numérisation 3D est adaptée pour d’innombrable domaines d’activité et de nouveaux s’en découvrent chaque jour.

Les principaux et les plus rependus restent néanmoins :

- Le design

- Le packaging

- L’art

- L’architecture

- La bijouterie et la joaillerie

- Le médical, ,le dentaire

Médical

Le domaine médical est très utilisateur des systèmes de numérisation 3D .

- Pour les parties visibles du corps, ils utilisent des scanners à triangulation pour numériser en 3D,

- Pour les parties internes du corps : ils utilisent scanners IRM avec utilisation d’un logiciel permettant de reconstituer en 3D certaines parties du corps, en séparant par densité de matière (uniquement les os, les dents, certains organes, ...)

Exemples d’applications médicales Nous pouvons citer pour les domaines de la santé utilisant la numérisation par triangulation, et de manière non exhaustifs :

Applications dentaires

- Le domaine dentaire (voir le site www.byodental.com) utilise des scanners 3D permettant de numériser en 3 dimensions les modèles de mâchoires de patient ou directement les empreintes prises sur le patient chez son dentiste. Cette numérisation sera utiliseée pour réaliser des prothèses fixes, mobiles, appareils dentaires, et implants.

Applications orthopédiques

- Le domaine de l’orthopédie (voir le site www.byosys.com) : Les orthoprothésistes utilisent des scanners 3D pour numériser le corps des patients comme une prise d’empreinte numérique, et réalisent des prothèses et orthèses sur mesure, comme des corsets, minerves, siège et matelas sur mesure. Les podo-orthésistes prennent eux une empreinte numérique du pied des patients pour réaliser des chaussures sur mesure. Les podologues prennent le dessous des pieds en 3D pour produire des semelles sur mesure

Bijouterie/Joaillerie



Les scanners 3D sont utilisés dans la bijouterie et la joaillerie pour différentes applications :

- Utilisation pour réaliser des design à partir de formes existantes, utilisation similaire au design industriel. Retour ligne manuel
- Duplication d’un bijoux réalisé à la main pour produire une série de bijoux à l’identique Retour ligne manuel
- Numérisation de pierres précieuses pour disposer du fichier numérique. Cette pierre numérique permet de créer un bijoux sur mesure autour d’elle Retour ligne manuel
- Numérisation 3D d’un bijou ou pierre, pour archiver numériquement, et assurer une garantie face à la contrefaçon, au vol...

Vous retrouverez plus d’informations sur le site de CFAO, site regroupant un grand nombre d’explications sur la chaine numérique complète pour la réalisation de bijoux, bagues,..

Archéologie / Patrimoine

Archivage numérique en 3D, reconstitution d’objets anciens, duplication de pièces anciennes, les applications dans le domaine du patrimoine et de l’archéologie sont nombreuses.

C’est un domaine qui utilise depuis longtemps ces technologies de numérisation 3D, disponibles à la location.

Reconstitution d’une fresque, d’une statue ancienne qui a été endommagée par le temps en numérisant en 3D les parties en bon état pour reconstituer numériquement les morceaux manquants, pour pouvoir les fabriquer.

Numérisation en 3D de l’ensemble de la collection d’un musée dans le but d’être utilisé à des fins multimédia. création de musées virtuels, permettant aux visiteurs de visiter les œuvres du musée directement de chez eux, démocratisant l’accès au patrimoine et pouvant apporter des revenues supplémentaires au musée.

Packaging

Les scanners 3D sont couramment utilisés en packaging.

- Ils permettent de créer un packaging sur mesure permettant d’emballer parfaitement des produits, 

- Ils permettent de récupérer des formes existantes pour créer et faire le design de nouvelles formes de contenants, 

- On peut s’en servir pour créer des bons à tirer sur mesure (anamorphose)

- On s’en sert pour évaluer la déformation des moules en numérisant les bouteilles et en comparant leurs déformations au cours du temps (inspection).

L'art / Oeuvres d'art

L’art depuis quelques année utilisent les scanners 3D.

Les utilisations sont vastes.

Des artistes utilisent la numérisation 3D pour archiver des oeuvres d’art qui leur appartiennent, 

- pour se protéger contre la contrefacon,

- pour communiquer sur leurs oeuvres (Marketing),

- pour capitaliser sur la collection, 

- pour pouvoir re-créer l’oeuvre si besoin.

Ils utilisent aussi les scanners 3D pour réaliser des oeuvres

- A partir de numérisation 3D d’objets du quotidien, Retour ligne manuel

- A partir d’objet se développant dans la nature (formes bio).

Origine

La numérisation 3D est un concept inventé pour la première fois dans les années 80. Les produits permettant cette numérisation emploient diverses techniques mais dans l’ensemble des cas, on parlera de scanner 3D.

Les scanners laser 3D peuvent généralement être répertoriés dans trois catégories principales :

- le laser par triangulation,

- le scanner 3D pat détection de temps de vol ,

- le scanner 3D par changement de phase.

Ces techniques de scan laser sont généralement utilisées indépendamment, mais peuvent aussi être combinées pour créer un système de scan plus polyvalent. Il existe aussi de nombreuses autres technologies de scan laser, hybrides ou combinant d’autres technologies de scan 3D comme l’ « Accordéon Fringe Interferometry » (AFI – technologie révolutionnaire s’étendant au système laser linéaire 3D traditionnel d’interférométrie) ou l’holographie conoscopique (technique utilisée pour enregistrer des hologrammes en lumière incohérente au moyen d’un cristal bi-réfringent)

- La triangulation laser est la technologie la plus utilisée, notamment sur les objets ne dépassant pas une voiture.

Elle est réalisée en projetant une ligne ou un point laser sur un objet et en en capturant ensuite sa réflexion par un capteur situé à une distance connue de la source du laser. L’angle de réflexion en résultant peut être interprété pour rapporter les mesures 3D de l’objet.

Nous allons vous parler dans ce site principalement de cette technologie

- Le scanner par détection de temps de vol émet une impulsion de lumière laser qui est réfléchie par l’objet scanné. La réflexion en résultant est détectée par un capteur. Le temps qui s’écoule entre l’émission et la détection rapporte la distance à l’objet puisque l’on connaît précisément la vitesse de la lumière laser.

- Le scan par changement de phase s’effectue en comparant le changement de phase dans la lumière laser réfléchie à une phase standard, qui est aussi capturée pour la comparaison. Cela ressemble au scan par détection temps de vol sauf que la phase de la lumière laser réfléchie améliore la détection de la distance, semblable à l’échelle vernier sur un pied à coulisse.

Un scanner 3D mesure le positionnement d’un échantillonnage de points dans un système de coordonnées de la surface d’un sujet pour ensuite en extrapoler la forme à partir de leur répartition : ce procédé est appelé une reconstruction 3D. Si la couleur de chacun des points est analysée, alors celle de la surface peut également être reconstituée.

Des analogies existent entre un appareil photo et un scanner 3D. Les deux ont un champ de vision et ne peuvent pas voir ce qui est masqué, les deux technologies étant optiques. Si le premier capture les couleurs des surfaces dans son champ, l’autre mesure son positionnement relatif par rapport à un échantillon de points des surfaces. L’image produite est basée sur une série de données composées des coordonnées positionnant chacune des points échantillonnés par rapport au scanner 3D. Si un système de coordonnées sphériques est utilisé et que le scanner en est l’origine, chaque point peut alors être identifié par des coordonnées (r,f, ?). r représente la distance du scanner au point. f et ? sont les angles formés entre la ligne allant de l’origine au point analysé à deux plans passant par l’origine, l’un horizontal et l’autre vertical. Ces coordonnées sphériques permettent de situer dans l’espace chacun des points par rapport au scanner.

Généralement, les données (coordonnées des points) recueillies avec une seule passe ne sont pas suffisantes pour modéliser entièrement un sujet. Le travail doit être effectué de nombreuses fois, voir des centaines de fois, à partir de points de vue différents. Toutes les données recueillies doivent être réinterprétées et situées dans un système de coordonnées unique et regroupées.

La numérisation 3D est utilisée dans de nombreux domaines d’activités, notamment des secteurs tels que :

- Le design

- Le packaging

- La modélisation 3D /Sculpture numérique

- L’art

- L’architecture

- Le médicale

- L’industrie

- Le sport

- Le militaire

- etc.